Aliments pour stimuler votre Memoire et Concentration

Stimulez votre Cerveau

Les aliments que nous mangeons peuvent avoir un impact important sur la structure et la santé de notre cerveau. Un régime alimentaire qui stimule le cerveau peut soutenir les fonctions cérébrales à court et à long terme.

Le cerveau est un organe à forte intensité énergétique, qui utilise environ 20 % des calories de l’organisme. Il a donc besoin de beaucoup de carburant pour maintenir sa concentration tout au long de la journée.

Le cerveau a également besoin de certains nutriments pour rester en bonne santé. Les acides gras oméga-3, par exemple, aident à construire et à réparer les cellules cérébrales, et les antioxydants réduisent le stress et l’inflammation cellulaires, qui sont liés au vieillissement du cerveau et aux troubles neurodégénératifs, comme la maladie d’Alzheimer.

Cet article explore les preuves scientifiques qui se cachent derrière 12 des meilleurs aliments pour le cerveau.

Noix et graines

Manger plus de noix et de graines peut être bon pour le cerveau, car ces aliments contiennent des acides gras oméga-3 et des antioxydants.

Les noix et les graines sont également de riches sources de vitamine E, un antioxydant qui protège les cellules du stress oxydatif causé par les radicaux libres.

Lorsqu’une personne vieillit, son cerveau peut être exposé à cette forme de stress oxydatif, et la vitamine E peut donc favoriser la santé du cerveau à un âge plus avancé.

Une étude réalisée en 2014 a montré que la vitamine E pourrait également contribuer à améliorer la cognition et à réduire le risque de maladie d’Alzheimer.

Parmi les noix et les graines qui contiennent les plus grandes quantités de vitamine E, on trouve

  • les graines de tournesol
  • amandes
  • noisettes

Grains entiers

Manger des céréales complètes est une autre façon de bénéficier des effets de la vitamine E, ces céréales étant une bonne source de vitamine.

Les aliments à base de céréales complètes comprennent :

  • le riz brun
  • orge
  • blé bulgur
  • farine d’avoine
  • pain complet
  • les pâtes à grains entiers

Le chocolat noir

Le chocolat noir contient du cacao, également appelé cacao. Le cacao contient des flavonoïdes, un type d’antioxydant.

Les antioxydants sont particulièrement importants pour la santé du cerveau, car celui-ci est très sensible au stress oxydatif, qui contribue au déclin cognitif lié à l’âge et aux maladies cérébrales.

Les flavonoïdes du cacao semblent être bons pour le cerveau. Selon une étude réalisée en 2013, ils pourraient favoriser la croissance des neurones et des vaisseaux sanguins dans les parties du cerveau impliquées dans la mémoire et l’apprentissage. Ils pourraient également stimuler la circulation sanguine dans le cerveau.

Certaines recherches suggèrent également que le composant flavonoïde du chocolat pourrait inverser les problèmes de mémoire chez les escargots. Les scientifiques n’ont pas encore testé cela chez l’homme.

Cependant, une étude de 2018 chez l’homme soutient également les effets stimulants du chocolat noir sur le cerveau. Les chercheurs ont utilisé des méthodes d’imagerie pour examiner l’activité cérébrale après que les participants aient mangé du chocolat contenant au moins 70 % de cacao.

Les chercheurs ont conclu que la consommation de ce type de chocolat noir peut améliorer la plasticité cérébrale, ce qui est crucial pour l’apprentissage, et peut également apporter d’autres avantages liés au cerveau.

L’arachide ou cacahuète

‘arachide est une légumineuse qui présente un excellent profil nutritionnel. Elles contiennent beaucoup de graisses insaturées et de protéines pour maintenir le niveau d’énergie d’une personne tout au long de la journée.

Les cacahuètes fournissent également des vitamines et des minéraux essentiels pour maintenir le cerveau en bonne santé, notamment des niveaux élevés de vitamine E et de resvératrol.

Le resvératrol est un antioxydant naturel non flavonoïde que l’on trouve dans les arachides, les mûres et la rhubarbe. Un article de synthèse suggère que le resvératrol peut avoir des effets protecteurs, notamment en aidant à prévenir les cancers, les inflammations et les maladies neurologiques, dont les maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée