Le gluten c’est quoi? Pourquoi manger sans gluten?

Gluten

Le gluten est une protéine de réserve contenue dans certaines céréales.
Où la trouve-t-on ? Retenez l’acronyme : SABOT

  • Seigle,
  • (Avoine – méfiance),
  • Blé (froment, épeautre),
  • Orge,
  • Triticale

Vous venez d’être diagnostiqué coeliaque, allergique au gluten ou intolérant au gluten ? Ou vous développer une sensibilité ou hyper sensibilité au gluten?
Ce mini-guide d’information provenant de l’AFDIAG vous aidera dans vos prises de décision.

Mais qu’est-ce que la maladie cœliaque ?

La maladie cœliaque est une maladie du système digestif devenue de plus en plus fréquente. Le seul traitement efficace est l’adoption d’un régime totalement sans gluten, au risque de voir les symptômes revenir. Il n’existe aujourd’hui, aucun traitement médicamenteux afin de soigner les victimes de cette maladie. Il est toutefois primordial de disposer d’un diagnostique médical avant d’adopter un tel régime.

Définition

La maladie cœliaque est une intolérance permanente à une ou plusieurs fractions protéiques du gluten. Elle provoque une atrophie villositaire (destruction des villosités de l’intestin grêle). Il s’ensuit une malabsorption des nutriments, en particulier du fer, du calcium et de l’acide folique.

A quoi reconnaît-on une intolérance au gluten ?

« La consommation de gluten entraîne chez eux une inflammation de la muqueuse intestinale et aboutit à une destruction des villosités intestinales permettant à l’organisme d’absorber les nutriments (minéraux, vitamines, lipides, glucides et protéines) », explique le Dr Georgia Malamut, hépato-gastroentérologue à l’hôpital européen Georges Pompidou à Paris.

« Dans 20 % des cas, cette intolérance provoque des douleurs abdominales, des diarrhées, des ballonnements et des vomissements. Mais pour la majorité des malades, elle est asymptomatique ou présente des symptômes atypiques : douleurs articulaires, crampes musculaires, troubles de la fertilité, fausses couches à répétition… »

A long terme, l’intolérance au gluten, également appelée maladie cœliaque, peut entraîner un ralentissement de la croissance chez l’enfant, de la fatigue, une ostéoporose, des maladies auto-immunes et des troubles neurologiques. Pouvant survenir à tous les âges, elle apparaît même, dans 20 % des cas, après 60 ans.

PRODUITS QUI NE CONTIENNENT PAS DE GLUTEN

Vous pouvez manger des produits industriels transformés qui ne contiennent pas de gluten. Toutefois, la clé pour bien suivre le régime sans gluten est la lecture des étiquettes puisque quelques ingrédients peuvent porter à confusion. Afin de vous familiariser avec la lecture des étiquettes, Cœliaque Québec offre une formation sur l’Alimentation sans gluten, un outil essentiel !

Également, il y a sur le marché des produits portant la mention «sans gluten» tels que pains, farines, céréales, pâtes alimentaires, biscuits, ou craquelins. Les fabricants qui choisissent d’utiliser cette allégation le font sur une base volontaire. Cette allégation est réglementée par Santé Canada et le fabricant a l’obligation de s’y conformer en s’assurant que les produits qui portent cette allégation ne contiennent pas plus de 20 ppm (parties par million) de gluten, incluant la contamination croisée.

Bienfaits d’un régime sans gluten

Les malades cœliaques qui ne suivent pas un régime sans gluten peuvent connaître des complications, notamment une mauvaise absorption des nutriments dans l’intestin, comme les protéines, les vitamines, les minéraux (comme le fer) et les lipides. Cette mal-absorption peut elle-même conduire à :

  • une grande fatigue,
  • une faiblesse musculaire,
  • un amaigrissement,
  • des carences alimentaires.

Il est donc primordial pour elles de fuir le gluten pour retrouver une meilleure santé et une meilleure qualité de vie sans douleurs abdominales, amaigrissement, diarrhée, ballonnements et fatigue. La disparition des manifestations s’observe entre 6 mois et un an. Pour les personnes sans allergies ou intolérances, il n’y a aucun bienfait à suivre un régime sans gluten.

Pour les personnes sans allergies ou intolérances, il n’y a aucun bienfait à suivre un régime sans gluten.

Alternatives au gluten

• Céréales : les alternatives

Outre les produits frais (viandes, poissons, œufs, produits laitiers, fruits, légumes), les légumineuses ou les féculents, les personnes intolérantes au gluten peuvent aussi continuer à manger certaines céréales comme le riz, le sarrasin, le quinoa, le maïs et le millet. En effet, toutes les céréales ne contiennent pas du gluten !

• Pâtes blanches, pain, gâteaux : les alternatives

Plutôt que des pâtes au blé, elles peuvent donc consommer des pâtes à bases de légumes secs ou au maïs. Plutôt que du pain classique, à base de farine de blé, elles peuvent opter pour des pains à base de farine de maïs ou des pains aux multiples farines vendues notamment  dans les magasins bio. Quant aux farines, pour faire des gâteaux par exemple, mieux vaut prendre celles de châtaigne, maïs, quinoa, sarrasin…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée